Vous savez que l’œil est l’organe sensoriel à la fois le plus important et le plus fragile ? 

La protection des yeux est un enjeu majeur dans tout environnement professionnel, et c’est donc une obligation pour les employeurs de veiller à ce que tous les travailleurs aient un équipement de protection des yeux et du visage, car pendant les activités de chantier et dans les usines, les yeux sont exposés à tout type d’attaque par des particules de petite ou de grande taille. Bien le protéger requiert de choisir l’équipement de protection adéquat mais pour cela faut-il encore bien comprendre les normes et marquages qui s’en suivent. Le type d’équipement de protection des yeux à utiliser dépend du secteur d’activité dans lequel on exerce.

Dans les zones de travail où les lunettes normées s’avèrent obligatoires, vous retrouverez le panneau suivant :

Pour cela il existe plusieurs types d’Équipement de protection des yeux et du visage.  Cet article vous aide à comprendre le marquage des lunettes, car la protection choisie doit permettre de travailler dans les meilleures conditions possibles.

 

Norme EN 166 - Protection individuelle de l’œil
Exigences générales de toutes les lunettes de travail

La norme européenne détermine les spécifications de construction et de performances (propriétés optiques et mécaniques et le marquage obligatoire des différents équipements de protection individuelle de l’œil.

La norme s’applique à tous types de protecteurs individuels de l’œil pouvant être utilisés pour protéger l’œil d’un danger pouvant l’endommager ou altérer la vision. Ceci à l’exception des rayonnements d’origine nucléaire, des rayons X, des émissions laser et des rayonnements infrarouges émis par des sources à basse température.
La norme spécifie le marquage obligatoire des branches (ou masque) et des oculaires.

Le marquage des oculaires doit contenir les informations suivantes :

La classe optique :

  • Classe optique 1 - Qualité optique pour travaux continus
  • Classe optique 2 - Travaux intermittents
  • Classe optique 3 - Travaux occasionnels uniquement

Les symboles de résistance mécanique :

 

 

Norme EN 169 - Filtres pour le soudage

La norme détermine les numéros d’échelon et les spécifications de transmission des filtres destinés à assurer la protection des opérateurs effectuant des travaux concernant le soudage, le soudobrasage, le gougeage à l’arc et le coupage au jet de plasma.

Norme EN 170 - Filtres pour l’ultra-violet

Cette norme détermine les numéros d’échelon et les spécifications relatives aux facteurs de transmission des filtres contre les rayonnements UV.

 

Norme EN 172 - Filtres de protection solaire pour usage industriel

Cette norme détermine les numéros d’échelon et les spécifications relatives aux facteurs de transmission des filtres de protection solaire pour usage industriel.

Norme STANAG 2920 – Une norme adaptée de l'OTAN relative aux protections balistiques

Une norme à usage militaire. Elle sert à évaluer la résistance des matériaux de protections face à l'impact, et la perforation. Par extension, elle s'applique aussi aux protections oculaires à usage militaire et détermine leur solidité maximale. Cette norme ne garantit pas de seuil de protection minimal comme l'EN 166.